Voici la suite du reportage : notre guide ouvre une nouvelle porte contigüe à la villa et nous pénétrons dans un nouveau jardin, petit et étroit, quelques marches usées à monter pour accéder aux "cinq unités de camping" (la façade sud est en restauration), on y retrouve à l'extérieur les couleurs de la "Cité radieuse" à Marseille.

 

"UN CONCEPT
NÉ D’UNE AMITIÉ"

 

"En 1956, en échange de la parcelle de terrain du Cabanon, Le Corbusier fit construire pour Thomas Rebutato, cinq Unités de camping, conçues comme un prototype d’habitat de loisir. L’intérieur de ces Unités de camping reprend certains principes du Cabanon."

 

"Construites par le charpentier Charles Barberis et réunies dans une structure sur pilotis, les Unités de camping illustrent les recherches de Le Corbusier sur un habitat de loisirs modulaire économique, adapté au tourisme balnéaire de masse. Chacune peut loger deux personnes dans 8 m², et une baie en forme de « T » couché, inspirée de l’idée moderne de fenêtre allongée, cadre le paysage face à la mer."

 

L’étude du projet ROB s’est poursuivie jusqu’en 1955, quand une tempête a montré la vulnérabilité du site. Aucun des deux projets n’a été réalisé,

 

 

IMG_7269

IMG_7267

IMG_7299

IMG_7297

IMG_7207

IMG_7296

IMG_7305

IMG_7271

 

"L’ART DE VIVRE
POPULAIRE DU CABANONIER" 

 

Avec sa terrasse panoramique sur la mer, sa treille, les cannisses, sa salle de bar et son jardin en « restanques », l’Etoile de Mer illustre l’art de vivre populaire du cabanonier en Méditerranée.

 

C’est d’abord pour construire un cabanon où entreposer ses cannes à pêche et pique-niquer en famille que Thomas Rebutato, un artisan plombier niçois, achète en 1947 le petit terrain en «restanques» voisin de la Villa E-1027, en contrebas du sentier des douaniers longeant les voies ferrées. En 1949, cessant son activité de plombier, il le transforme en « bistrot casse-croûte ». Le Corbusier qui compte parmi les premiers clients devient vite un habitué de l’établissement où il réalise des peintures murales très appréciées du propriétaire. Elles ornent la façade et un mur de la chambre.

 

IMG_7307

IMG_7288

IMG_7290

IMG_7291

IMG_7281

IMG_7282

  

"LE CABANON
DE LE CORBUSIER"

 

« J’AI UN CHÂTEAU SUR LA CÔTE D’AZUR, QUI A 3,66 MÈTRES PAR 3,66 MÈTRES. C’EST POUR MA FEMME, C’EST EXTRAVAGANT DE CONFORT, DE GENTILLESSE »,

  

"Le Corbusier évoquait ainsi son Cabanon construit en 1952, selon les règles de dimensions harmonieuses définies dans le « Modulor ». Jusqu’au décès de son épouse Yvonne en 1957, il y passa ses étés avec elle et poursuivit cette habitude de villégiature balnéaire jusqu’à sa propre disparition en 1965."

"Sous la toiture à une pente du Cabanon, sont ainsi concentrés dans une cellule carrée de 3,66 x 3,66 mètres et 2,26 mètres de hauteur, un coin-travail, un coin-repos, des toilettes, un lavabo, une table, des rangements et un porte-manteau. La structure et tous ces éléments en bois, préfabriqués en Corse par l’Entreprise Barberis, ont été assemblés sur place comme un Meccano."

pas de photos de l'intérieur, interdit... 

IMG_7309

IMG_7332

IMG_7311

IMG_7329

 

CI-DESSOUS UNE AUTRE CABANE OÙ IL TRAVAILLAIT.

 

À L'INTÉRIEUR IL Y A UNE PHOTO DE LUI À SA TABLE DE TRAVAIL FACE À LA MER, ON Y VOIT UNE TABLE ET PEUT-ÊTRE SES LUNETTES, D'ORIGINE????? JE N'AI PAS PENSÉ DEMANDER À LA GUIDE.

AUJOURD'HUI LA VÉGÉTATION A BEAUCOUP POUSSÉ, ON NE VOIT PLUS LA MER, C'EST DOMMAGE,

 

IMG_7314

IMG_7315-001

IMG_7319-001

IMG_7321

 

Voilà ainsi se termine ces deux belles découvertes,

complètement sous le charme