anemomili

vendredi 17 février

"La truffe, un bien joli reportage"...

 

 

Je reçois par internet un magazine de producteurs agriculteurs de la région qui ont bien souvent des reportages très intéressants, je me suis laissée tentée par celui intitulé :

 

Truffes dans la brume

 

 

Il est un petit champignon qui fait tourner les têtes. Hallucinant mais pas hallucinogène, euphorisant, voire même aphrodisiaque ! Fruit de la rencontre entre un sol, un arbre et un champignon, le fameux « diamant noir » n’en finit pas de faire jaser sur les marchés ! La saison de la truffe d’hiver touchant à sa fin, il était temps pour nous de partir à la chasse au trésor. 

 

« Le temps est idéal pour se rendre sur la truffière. Le sol est gelé juste comme il faut. Il nous faut seulement attendre que le soleil perce un peu plus. » Il est 10 heures près de Saint-Émilion, dans un endroit tenu secret. Le soleil rasant se lève timidement dans la brume de ce matin de février. Christophe Meynard et sa compagne Isabelle, tous deux peintres décorateurs en bâtiment, nous invitent à nous assoir pour nous relater, autour d’un café, leur coup de foudre pour les divins tubercules.

« Je devais avoir 5 ans quand mon père m’a proposé de le suivre pour cueillir des champignons pour la première fois ! commence Christophe. Dès lors, je n’ai jamais raccroché le panier, sauf bien sûr pour pratiquer mon activité ! » Isabelle de poursuivre : « Sur un chantier de peinture dans un château bordelais, la propriétaire qui préparait un potage truffé m’a proposé de mettre le doigt dans le plat pour découvrir cette saveur que je ne connaissais pas. Une révélation ! Le soir même, j’expliquais à Christophe mon incroyable émotion et quelques jours plus tard, il s’en allait acheter une truffe sur un marché de Dordogne. Dégustation faite, l’idée a germé de se lancer ensemble dans l’aventure de la trufficulture. »

 

TRUFFICULTEUR_6-1440x961

 

Les tasses vides, nous enfilons manteaux, gants, écharpes et bonnets à la hâte, avant d’arpenter ladite truffière. Diams et Gucci, les deux jack russels, tenus en laisse font des bons à l’idée de caver (c’est comme ça qu’on dit chercher des truffes). Christophe, la musette en bandoulière, nous guide jusqu’aux chênes verts, charmes et noisetiers qu’il a plantés il y a maintenant une dizaine d’années et qu’il entretient amoureusement.

Le plaisir réside ainsi autant dans le fait de produire de la truffe que dans le fait de la chasser et de savourer le produit même de sa chasse.

« La truffe, c’est plus qu’une passion, c’est une pierre philosophale ! Non, pas par la première interprétation qu’on lui connait : la transmutation du plomb en or, mais comme une métaphore de l’apprentissage. La tuber melanosporum ne se laisse pas facilement apprivoiser ! Et si bien des théories sont valables pour un endroit donné (une terre argilo-calcaire aérée, des chênes bien entretenus, un printemps tiède et humide, un été chaud et orageux…), elles seront caduques chez le voisin. Chaque sol est différent ! »

 

Chasse gardée

Les choses sérieuses commencent alors. Christophe motive ses troupes avec toute la douceur qui le caractérise « Allez Diams, cherche… ». Quelques minutes suffiront à la chienne pour débusquer une truffe parvenue à maturité. « Il faut faire confiance au chien, lui seul sait où caver. » Le maître sent à son tour la terre pour vérifier qu’elle embaume la truffe. Armé de son pic, il tâtonne. Quand le Graal apparaît entre ses doigts, homme et animal exultent !

Au début du 20e siècle, on produisait entre 1 000 à 2 000 tonnes de truffes chaque année. Aujourd'hui, entre 10 à 50 tonnes alors que la demande avoisine les 200 tonnes. 

La découverte du trésor se partage, Christophe fait renifler sa découverte à la chienne. « Tous les chiens, quelque soit leur race, peuvent devenir de bons chiens truffiers. Mais certains ont quand même de meilleures prédispositions. Diams a commencé à détecter les truffes à 2 mois. Je lui ai appris le goût de la truffe, en associant au début brisures et friandises. Mais surtout, pour le chien, le cavage doit rester un jeu et un moment de complicité avec son maître ! »

 

TRUFFICULTEUR_21-1440x961

Diamant brut

Aujourd’hui, Christophe fournit quelques-uns des plus grands chefs français (de Ronan Kervarrec au chef Yannick Alleno, en passant par Pierre Gagnaire, excusez du peu !) et intervient en qualité de contrôleur sur les marchés truffiers, comme celui très contrôlé de Saint-Émilion organisé par le syndicat des trufficulteurs de la Gironde. Il songe désormais à troquer un jour ses pinceaux pour son pic à truffes.

La balade touche à sa fin. Voici le temps du nettoyage, de l’inspection et enfin du canifage, qui consiste à ôter les défauts que peut présenter le champignon. Ultime étape : la dégustation. La bouche pleine, Christophe assure que le tarif des truffes girondines n’est pas vraiment excessif. « Il faut compter entre 3 et 5 euros par personne, c’est moins cher qu’un paquet de cigarettes ! Avec 30 euros, on peut vraiment se faire plaisir ! »

On en redemande… et nous ne sommes pas les seuls !

 

Trufficulture express

À propos, tout le monde sait bien comment se forme une truffe ? Rappelons que la truffe est un échange de bons procédés entre un champignon et un arbre. En effet, les radicelles de l’arbre, au contact du mycélium du champignon, forment les spores de la future truffe. « Pour croître et survivre, la truffe doit squatter un autre organisme vivant, explique le passionné. Le chêne est parfait pour réaliser cette symbiose. »

Parmi les espèces présentes sur le sol français, cinq espèces ont des qualités suffisamment importantes pour justifier d’une présentation plus approfondie. Il s’agit de la truffe noire, la reine des truffes (tuber melanosporum Vitt.), dite truffe du Périgord, que l’on trouve également en Provence, en Charente et en Gironde, de la truffe brumale ou musquée (Tuber brumale Vitt.), de la truffe blanche d’été (Tuber aestivumVitt.), de la truffe de Bourgogne (Tuber uncinatum Chatin) et de la truffe blanche d’Alba (Tuber magnatum Pico). De quoi en perdre son latin, je vous le concède!

PAR  MARIE COCHARD (LA CABANE ANTIGASPI) , 13 FÉVRIER 2017

 

Tout en recopiant l'article, j'ai bu un jus de kiwis frais, délicieux.

 

Image

 

Vous me demandiez des nouvelles de mon 1er cours de yoga, enchantée, elle m'a fait travailler la respiration qui est complètement bloquée, par plusieurs excercices dans différentes positions. Au 3/4 du cours j'ai failli m'arrêter tant j'étais fatiguée mais j'ai tenu encore 15 minutes, prochain cours lundi matin. J'ai accroché immédiatement avec elle, ça fera un bon duo.

Mes massages du dos tous les jours sont aussi un excellent complément.

 

Posté par valentinsofi à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


jeudi 16 février

"C'est pour toi"….

 

 Mon coussin-cadeau est enfin terminé, il avait pris un peu de retard ces dernièrs temps, il partira la semaine prochaine pour Athènes. Tu as été auprès de nous deux Sandrine dans des moments particulièrement difficiles, nous ne l'oublierons jamais. 

 

 

IMG_9108

 

 Il me reste deux pelotes de gris anthracite à tricoter......

Mes analyses de sang sont plutôt bonnes d'après mon oncologue à qui j'ai pu parler cet après-midi, si tout va bien début mars je pourrais avoir une nouvelle chimio.

 

Je vous souhaite un excellent week-end 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par valentinsofi à 17:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 14 février

"Cherchons le positif"…..

 

Je vous avais parlé de ma première fibroscopie qui s'était très mal passée à la clinique. J'étais loin d'imaginer que la seconde serait aussi pénible. Je suis à jeun depuis 8 heures, mon rendez-vous est à 14h30, je passerai seulement à 16h45.

À 17 heures je me réveille et 15 minutes plus tard je suis autorisée à m'habilller et une collation légère très légère (1/2 gobelet de thé et une madeleine desséchée) m'e sont servies. Nous devons attendre le médecin pour le rapport de l'examen, à 18 heures toujours pas de toubib, nous perdons patience et nous nous en allons sans les résultats.....On se moque de qui?????

Et je suis à jeun depuis 8 heures ce matin. Nous arrrivons à la maison à 19 heures en pétard par le comportement de ce médecin "pacha" qui fait des fibroscopies à la chaîne en nous traitant comme des numéros, il s'est pris une soufflante. D'ailleurs je vais faire remonter l'info à la direction, c'est idnamissible. J'ai demandé à ce que les résultats de cette fibroscopie de contrôle soit directement envoyé à mon oncologue, de toute façon c'est lui qui me suit.

Bref ce matin, je m'étais calmée, et j'en ai profité pour boucler mes massages du dos à domicile qui commencent demain ainsi que mon 1er cours de yoga, au moins ça c'est positif.

 

a768f61785bf826caa42b97687fd5156

(pinterest)

 

Il se dégage de cette photo une belle sérénité, vous ne trouvez pas?

Je la trouve magnifique

 

 

 

Posté par valentinsofi à 18:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 12 février

"J'ai fait deux sorties"….

 

Une vendredi pour aller chez ma psychiatre qui a son cabinet au centre ville. J'ai "vidé mon sac" et il y en avait à raconter, ça m'a fait un bien fou de lui parler et aussi de fouler la place Masséna. Après m'être garée, je suis allée m'asseoir sur une des chaises bleues de la prom', toujours beaucoup d'animation (vélos, piétons, rollers...) et j'ai contemplé la Baie des Anges scintillante.

 

Puis aujourd'hui dimanche malgré une petite forme, je me suis forcée à aller au Cours Saleya, acheter enfin une brassée de mimosa, j'en rêvais et un bouquet de tulipes blanches, quel Bonheur de respirer à plein poumon l'odeur du mimosa.

 

IMG_9093

 

A 5 euros les 10 tulipes hollandaises

pour 1 euro de plus tulipes des environs de Nice

 

IMG_9094

 

 

J'ai acheté celles cultivées ici, faisons travailler nos producteurs locaux.

 

IMG_9105

IMG_9107

 

Le mimosa est dans ma chambre de repos pour la journée.

En rentrant j'étais un peu étourdie, mais heureuse.

 

Demain, j'ai à 14 heures une fibroscopie de contrôle, j'ai autant envie d'y aller d'autant que la première ayant eut lieu à la clinique, j'avais été insérée parmi d'autres patients. J'étais à jeun depuis 9 heures du matin et je suis passée à 18 heures, dans mon état sans boire j'ai cru que j'allais y rester. Mon amie Sandrine et Mister T. étaient pétrifiés sur leur chaise de me voir autant geindre.

Quand je suis arrivée hyper stressée et aussi à moitié inconsciente, ils ont décidé de m'endormir avec le gaz hilarant, malheureusement pas assez longtemps pour vous dire si je rigolais comme une "tordue" en remontant dans ma chambre.....

A part ça je vais à peu près bien, des douleurs intestinales visiblement dues à la nutrtion parentérale ont fait leurs apparitions depuis quelques jours, c'est très très pénible à supporter. Demain Mister T. a un rendez-vous avec l'oncologue pour trouver des solutions à plusieurs effets secondaires divers et variés de cette p***** de maladie.

 

JE VOUS SOUHAITE UNE EXCELLENTE SEMAINE

 

 

 

 

 

Posté par valentinsofi à 17:51 - Commentaires [15] - Permalien [#]

jeudi 09 février

 

Effectivement je suis rentrée à la maison, lieu de repos par rapport à la clinique, mais demain matin je dois appeler mon oncologue pour lui parler de ma semaine, je vais devoir lui dire que je n'ai aucune énergie, que je me déplace comme un escargot et que je ne me sens absolument pas prête à attaquer un nouveau cycle de chimio. L'aplasie a été trop forte, plus la fièvre si je n'étais pas allée à la clinique aux urgences, je serai décédée dans la nuit d'un choc thermique. Ça fait froid dans le dos!!!!!

Alors pour m'aider à remonter cette nouvelle pente, je n'y arriverai pas toute seule cette fois-ci, j'ai fait appel ce matin à une professeure de yoga, relaxation et massages. Malheureusement son planning étant déjà bien chargé, mon premier cours aura seulement lieu mercredi prochain à 14h, je dois patienter encore un peu.

 

34767f4b0198ecc142dc577617d984d9

 

Je pense que c'est une excellente idée.

 

 

Posté par valentinsofi à 17:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


mercredi 08 février

 

J'ai reçu hier midi un colis en provenance d'Irlande, à l'intérieur il y avait un petit livret qui racontait la vie de Sainte Brigitte, une croix ainsi qu'une chaîne avec une croix que j'ai immédiatement portée autour du cou.

Voici l'histoire de Sainte Brigitte :

Elle est née vers 454, son papa Dubhthach était un chef païen et sa maman s'appelait Brocca. Ils furent capturés par des pirates au Portugal et amenés en Irlande comme Saint Patrick au même moment.

Quand elle eut 18 ans son prère voulut la marier à un riche noble mais elle souhaitait devenir une soeur et s'occuper des pauvres.

Elle créa plusieurs monastères dans le pays pour hommes et femmes le plus fameux est à Kildare. Elle invita St Conleth un ermite à s'occuper du monastère pour hommes. Il est dit que St Conleth fut le premier évêque de Kildare.

Mais le plus intéressant reste l'histoire de la croix :

Chaque 1er février le jour de la Ste Brigitte c'est devenu une tradition de faire une croix.

L'origine de cette croix est faite de pailles dispersée au sol, Ste Brigitte la créa chef un chef païen qui serait deveu chrétien avant de mourir.

D'autre part cette croix servait aussi à protéger les toits en chaume du feu et à protéger les animaux.

Elle protège aussi de la maladie. A l'heure actuelle la croix ramène à une bonne protection de Dieu.

Elle est décédée vers 525.

Merci mes très chers amis Oonagh et Mark pour ces magnifiques cadeaux.

 

Image-006

Je vais faire encadrer la croix

Image 1-007

   

Image 3-006

 

Voilà l'origine irlandaise de mon prénom

 

 

 

Posté par valentinsofi à 17:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mardi 07 février

"Je suis sortie"….

 

Enfin après 15 jours de souffrance, me voilà de retour à la maison, quel bonheur de retrouver mon chez-moi , Merlin à même ronronné, il ne m'avait pas oublié. Nous avons aussi pris notre premier repas à la maison tous les trois avant le départ de Caroline demain matin, mon appétit revient en flèche.

J'ai pris 4 kgs grâce à la nutrition parentérale et aussi la cortisone à haute dose, l'oncologue m'a demandé de prendre deux autres. Je l'appelle vendredi matin pour faire le point sur ma semaine. Puis nous nous verrons la semaine d'après pour décider d'un nouveau cycle de chimio.

Nous avons beaucoup discuté et joué au yam, c'était chouette, j'ai gagné presque toutes les parties, j'adore ce jeu.

Comme j'étais très fatiguée hier soir, je n'ai pas eu le courage de poster ce petit billet.

 

fccd92a43240dd9d78bc6ab9b8955a12

 

 

BELLE JOURNÉE

 

 

 

Posté par valentinsofi à 09:53 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 05 février

 

Aujourd'hui, nous avons comme hier déjeuner en famille. Puis les parties de yams se sont enchaînées pendant qu'au dehors il pleuvait non stop.

La première nuit du traitement, j'avais super bien dormi, sauf que la cortisone est venue troubler mon sommeil nocturne, je dors cinq heures par nuit!!!! et après c'est mon cerveau qui bouillonne, il m'envoie tellement d'infos que j'ai l'impression d'être dans une essoreuse et bien sûr m'empêche  de me rendormir, SYMPA. (avec la dose de cortisone qu'il m'injecte, je pourrrais monter jusqu'au Mont Ventoux!!!!!).

Dans la liste négative, j'ai aussi perdu mes cheveux par poignée , à cause soit de la chimio, ce n'était pas prévu!!!!, soit de l'anémie causée par l'aplasie!!!! J'avais planqué "Pimprenelle 2" dans sa boîte en carton format chaussures et par dessus j'avais rajouté mes autres boîtes pour ne pas la voir!!!! hélas je crois que je vais devoir la porter, quelle M*****!!!!!!

Je sors toujours demain.

 

 

IMG_0340

 

 

Cette photo a été prise 7 jours avant mon hospitalisation, je vous épargnerai une photo actuelle!!!! vous m'imaginerez ainsi.

Je garde le moral, ils vont repousser pour la énième fois.

Voilà les dernières nouvelles du week-end, j'ai hâte à demain, à partir de 10h30....

 

 

 

 

Posté par valentinsofi à 17:36 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

samedi 04 février

 

Ce samedi fut très calme et familial autour d'un déjeuner venant du marché, mon appétit revient, bon signe. Puis ils sont partis afin que Mister T. regarde le match de rugby France-Angleterre, on a perdu 19 à 16, mais sans être chauvine puisque moi aussi j'ai regardé le match (immense fan de rugby), on a super bien joué, Picamoles hors norme, je suis très fière de leur acharnement à battre les "rosbeefs".

Ma santé s'améliore, j'ai juste un petit problème avec mon DVI, il me grattait, pas normal, je connais mon corps malade par coeur, en effet l'accès au DVI était bouché, il afallu me dépiquer et repiquer, je vous rassure tout de suite, c'est indolore.

Normalement si tout va bien, je sors LUNDI, voilà une bonne nouvelle.

Mon tricot avance et demain Caroline apporte le yams la lutte pour le meilleur score va être acharnée.

 

 

1d35ffc4704182bab9e860fee09b1f93

 

JE VOUS SOUHAITE UNE EXCELLENTE SEMAINE

 

 

Posté par valentinsofi à 20:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 03 février

"Une immense surprise"...

 

Aujourd'hui après avoir enfin passé une vraie nuit grâce au nouveau traitement, je me suis réveillée en forme. ENFIN.

J'ai pris mon petit-déjeuner en regardant télé-matin. Puis je me suis installée pour tricoter mon coussin cadeau. Il est 11 heures.

Et tout d'un coup la porte s'ouvre, Mister T. entre bizarre à cette heure , je vois une ombre, je lâche mon tricot, mes yeux s'écarquillent, ma fille Caroline est là. Quel bonheur inattendu, je pleure de joie.

Inutile de vous dire que les retrouvailles sont euphoriques, j'ADORE ce genre de surprise, après tant de souffrances, c'est si bon pour mon moral, j'ai des AILES.

Mon amie Hélène arrive aussi pour une visite prévue, je ne l'ai pas vue depuis mai, là aussi les retrouvailles sont chaleureuses. La chambre ressemble vite à un salon de pâtisseries rempli de rires, je ne suis même pas fatiguée.

Tout le monde est reparti, je me repose dans la sérénité.

 

5dad933a62f653b66a8c30d8e576c03c

 

JE VOUS SOUHAITE UN DOUX WEEK-END

 

 

 

Posté par valentinsofi à 18:00 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :