Quand on aime, on ne compte pas. Il a plu toute la journée, impossible de mettre le bout du nez ou un doigt de pied dehors!!!!!, après ma sieste, je dors encore beaucoup....j'ai regardé "Fatima" qui a été récompensé par l'Oscar du meilleur film.

J'ai vu la presque totalité des films récompensés et je partage le choix du jury. Catherine Frot et Vincent Lindon reçoivent l'Oscar de la meilleure actrice  (Marguerite) et du meilleur acteur (La Loi du marché) et "MUSTANG" pour le meilleur premier film.

Pour en revenir à "Fatima", très beau film qui m'a fait penser à "Mustang", que ce soit ici ou là-bas, toujours les femmes subissent la gent masculine et leurs filles rêvent d'un meilleur avenir ce qui fait que leurs mères ou grands-mères sont totalement dépassées.

 

489736

 

Synopsis :

Fatima vit seule avec ses deux filles : Souad, 15 ans, adolescente en révolte, et Nesrine, 18 ans, qui commence des études de médecine. Fatima maîtrise mal le français et le vit comme une frustration dans ses rapports quotidiens avec ses filles. Toutes deux sont sa fierté, son moteur, son inquiétude aussi. Afin de leur offrir le meilleur avenir possible, Fatima travaille comme femme de ménage avec des horaires décalés. Un jour, elle chute dans un escalier. En arrêt de travail, Fatima se met à écrire en arabe ce qu'il ne lui a pas été possible de dire jusque-là en français à ses filles. 

 

004190

 

Synopsis :

Ce film est présenté en séance spéciale au Festival de Cannes 2015 Ibiza. Début des années 90, Jo a vingt ans, il vient de Berlin, il est musicien et veut faire partie de la révolution électronique qui commence. Pour démarrer, l’idéal serait d'être engagé comme DJ dans le club L'Amnesia. Martha vit seule, face à la mer, depuis quarante ans. Une nuit, Jo frappe à sa porte. La solitude de Martha l'intrigue. Ils deviennent amis alors que les mystères s'accumulent autour d'elle : ce violoncelle dont elle ne joue plus, cette langue allemande qu'elle refuse de parler… Alors que Jo l'entraîne dans le nouveau monde de la musique techno, Martha remet en question ses certitudes…

 

"Le réalisateur Barbet Schroeder avait en tête trois idées de départ pour l'intrigue de son film qu'il résume de la manière suivante :

"J'avais trois ambitions dès le départ, toutes à la limite de l'impossible ou en tout cas de ce qui est habituellement montré ou accepté au cinéma :

- Tenter de faire du refus d'une langue le principal ressort dramatique du film.

- Tenter de faire le récit d'une histoire d'amour se développant hors sexualité mais grâce à une succession de non-dits, entre deux personnages dont le lien est purement spirituel et platonique.

- Tenter de donner le sentiment que c'est la vie elle-même qui coule jusqu'à ce que l'on découvre que c'est en fait un drame (le drame d'un pays) qui est en train de remonter à la surface."

 

mon avis : Très bon film, Marthe Keller est remarquable dans son interprétation, les prises de vue éblouissantes, ça se passe à Ibiza, deux maisons blanches cycladiques perdues dans le maquis avec vue imprenable sur la méditerranée, c'est sublime.

Je suis ravie d'avoir découvert "vidéo à la demande", comme pour la lecture, j'aime la diversité, c'est super enrichissant intellectuellement.

 

Le Palmarès des César 2016 :

- Meilleur film : "Fatima" de Philippe Faucon

- Meilleure actrice : Catherine Frot dans "Marguerite"

- Meilleur acteur : Vincent Lindon dans "La Loi du marché"

- Meilleure réalisation : Arnaud Desplechin pour "Trois souvenirs de ma jeunesse"

- Meilleur espoir féminin : Zita Hanrot dans "Fatima"

- Meilleur espoir masculin : Rod Paradot dans "La Tête haute"

- Meilleure actrice dans un second rôle : Sidse Babett Knudsen dans "L'Hermine"

- Meilleur acteur dans un second rôle : Benoît Magimel dans "La Tête haute"

- Meilleur premier film : "Mustang" de Deniz Gamze Ergüven

- Meilleur film étranger : "Birdman" d'Alejandro Gonzalez Iñarritu

- Meilleur scénario original : Deniz Gamze Ergüven et Alice Winocourpour "Mustang"

- Meilleure adaptation : "Fatima" de Philippe Faucon

- Meilleure musique originale : Warren Ellis pour "Mustang"

- Meilleur documentaire : "Demain" de Cyril Dion et Mélanie Laurent

- Meilleur long-métrage d'animation : "Le Petit prince" de Mark Osborne

- Meilleur court-métrage : "La Contre-allée" de Cécile Ducrocq

- Meilleur court-métrage d'animation : "Le Repas dominical" de Céline Devaux

- Meilleurs décors : Martin Kurel pour "Marguerite"

- Meilleurs costumes : Pierre-Jean Larroque pour "Marguerite"

- Meilleure photo : Christophe Offenstein pour "Valley of Love"

- Meilleur son : François Musy et Gabriel Hafner pour "Marguerite"

- Meilleur montage : Mathilde Van de Moortel pour "Mustang"

Films les plus récompensés :

"Mustang" : 4 César (meilleur premier film, meilleur scénario original, meilleure musique originale, meilleur montage)

"Marguerite: 4 César (meilleure actrice, meilleurs décors, meilleurs costumes, meilleur son)

"Fatima" : 3 César (meilleur film, meilleur espoir féminin, meilleure adaptation)

"La Tête haute" : 2 César (meilleur espoir masculin, meilleur acteur dans un second rôle)

"La Loi du marché" : 1 César (meilleur acteur)

"Trois souvenirs de ma jeunesse" : 1 César (meilleure réalisation)

 "L'Hermine" : 1 César (meilleure actrice dans un second rôle)

"Valley of Love" : 1 César (meilleure photo)

 

cd803059abb52ffc170c9faaed9e7b7c