Le réveil a sonné bien tôt ce matin 6h15, direction l'aéroport, après un vol calme, nous arrivons à Orly vers 10h15.

Nous prenons un café chez le célèbre marchand de macarons et bien sur je choisis un macaron "caramel au beurre salé" avalé en deux temps trois mouvements. miam que c'est bon....

Comme je lis "Jules" de Didier van Cauwelaert et que le  début de l'histoire se passe à cet endroit précis, une jeune femme prénommée Alice (aveugle) et son chien "Jules" viennent acheter des macarons.....le serveur tombe amoureux de cette jeune femme, je les guette de ma table!!!!!!! mais ils ne viendront pas, dommage.

Lisez ce bouquin, je l'ai presque fini, j'adore.....

Puis viendra le moment de rejoindre G.R. les formalités administratives une fois réglées, nous déjeunons sur place.

Notre amie viendra de Rueil (1 heure de transport en commun à l'aller, idem au retour)!!!! nous tenir compagnie avant le rendez-vous, MERCI Moune, si tu savais combien ça m'a fait, ça nous a fait plaisir que tu sois là.

Notre entretien avec le Professeur sera d'environ 40 minutes, il est super sympa, niçois d'origine, d'ailleurs toute sa famille vit ici, c'est un fervent supporter de l'OGC NICE.

Bref, je dois avant tout nouveau traitement, refaire un TEP SCAN, une échographie et aussi refaire de la chimio-immuno en attendant la mise en place du protocole qui prendra un certain temps.

Le personnel est extra-ordinaire, hyper pro, tout se fait rapidement, aucun stress juste celui de voir tant de malades concentrés dans le hall d'entrée ou dehors et la file de taxis qui attendent ces patients. Incroyable...

Je pense qu'un stage pour jeunes délinquants pourraient remettre un peu de plomb dans leur cervelle à condition qu'ils en aient une, ce qui n'est pas l'avis de certaines infirmières qui pensent qu'ils seraient plutôt des "boulets".!!! je n'invente rien...

Petite parenthèse : mon sac rose et son noeud également rose rappelant "octobre rose", les affiches, etc.... a eu un succès fou, il a été photographié comme une star!!! trop mignon....

  

image

image

image

image 

image

 

 De retour à Nice vers 19 heures,

fatiguée mais heureuse

et

une fois encore prête à me battre.