Vie et renaissance au coeur des hommes :

 

"La coutume d’offrir des oeufs décorés, teints ou travaillés, existait bien avant l’ère chrétienne. Comme le printemps est la saison de l’éclosion de la nature, l’oeuf, représentant la vie et la renaissance, a été probablement le premier symbole utilisé lors de rituels qui datent de la nuit des temps.

Au printemps, les Égyptiens et les Perses avaient pour habitude de teindre des oeufs et de les offrir pour symboliser le renouveau de la vie. -

Dans l’antiquité gauloise, les druides teignaient les oeufs en rouge en l’honneur du soleil.

Dans les rituels païens anglo-saxons, on offrait des oeufs colorés à la déesse Eostre d'où "easter". – Plusieurs cultures païennes disposaient des oeufs dans les tombes ou les sépultures pour demander la renaissance de la personne décédée.

Pour les Juifs, l’oeuf est le symbole de la vie mais aussi de la mort. La libération du peuple hébreu a coûté la vie à de nombreuses personnes, et le bonheur n’est jamais absolu pour les eux. A Pessa’h les Juifs trempent un oeuf dans de l’eau salée en souvenir de toutes les larmes versées suite à la perte de leur indépendance.

Puisque Pâques, pour les chrétiens, célèbre la résurrection du Christ eut lieu au printemps, le symbolisme de l’oeuf y a trouvé aussi sa place dans les rites familiaux."

Cette coutume d’offrir des oeufs le matin de Pâques est apparue vers le IV ème siècle en Europe, et se retrouva en Egypte autour du XI ème siècle, puis en France, en Alsace, vers le XV ème siècle. 

 

Récemment mis à jour402

 

en 325, le concile œcuménique de Nicée décide que Pâques doit désormais se dérouler un dimanche, jour de la résurrection de Jésus. Il établit pour cela un savant calcul connu sous le nom de "Comput".

Le jour de Pâques est fixé le premier dimanche après la pleine lune qui suit le premier jour du printemps...

Pâques est donc une fête mobile, célébrée entre le 22 mars et le 25 avril.