achetée au Baux de Provence en février 2003 et qui chaque année s'enrichit de nouveaux santons.

cr_che_010_1

 cr_che_022

cr_che_018

cr_che_023

le M I S T R A L  

cr_che_027

l'Aixoise vendeuse de calissons, 

cr_che_036

2 santons rapportés de Bretagne,

cr_che_028

ma grand-mère paternelle, une Lorientaise

cr_che_034

ma grand-mère maternelle, une Bigoudène

cr_che_025

LOU RAVI

son histoire....

Il lève les bras au ciel en signe d'émerveillement devant le miracle de la nativité. C'est le langage du corps bien connu des méditerranéens, pas besoin de parler pour exprimer ce que l'on ressent, le corps "prend" la parole.

La joie du ravi est démonstrative et communicative, il prête à rire avec ses bras en l'air et sa tête d'étonné. Le ravi est un personnage attachant, on dit qu'il est un "simple d'esprit". Autrefois on disait que chaque village avait son "idiot du village", son fada (qui signifie littéralement "possédé par les fées").

Il est en extase (on décrit l'extase comme "l'âme qui rencontre Dieu"). Il ne peut offrir que sa présence mais son "ravissement" à la vue de la naissance de Jésus en fait un homme bon. Dans le village, il s'occupe de menus travaux (à l'intérieur du mas ou dans les champs), c'est un personnage des plus modestes qui vit dans la crèche. C'est un naïf. Il est habillé simplement, un bonnet sur la tête.

Il n'apporte rien sauf sa joie, il ouvre son coeur, il nous montre le chemin du bonheur dans la simplicité.

(belle histoire).